Dragon Ball Universe

forum pour discuter librement de notre manga préféré, peut-etre decouvrerez-vous des choses que vous ne connaissiez pas....
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A.G.P. : Erabu

Aller en bas 
AuteurMessage
masenko
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 32
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: A.G.P. : Erabu   Lun 21 Mai - 15:22

Bonjour Smile

Je vous présente la première partie de ma série de quatre fanfics. Le titre général est "A.G.P."

Voici la première partie qui s'appelle Erabu Smile ça démarre directement après la fin du manga. Je ne prends pas du tout en compte DBGT...

Erabu signifie "choisir" en japonais Smile (non, je ne parle pas japonais, j'ai juste un p'tit bouquin de trauduction et deux-trois connaissances qui eux s'y connaissent queen )

Erabu


Chapitre 1 : Trunks ? Sérieux ?

« Désolé d’être en retard ! » fit Goten, un garçon de 17 ans aux cheveux noirs en brousaille, en atterrissant en faisant deux ou trois rebonds avant de se stabiliser.

« C’est pas grave Goten, c’est seulement la quatrième fois cette semaine… Nous sommes jeudi… » répondit Trunks, un jeune homme d'à peu près le même âge...Un an plus vieux peut-être... Coupe au bol, d'une couleur un peu bizarre, lavande, et une ou deux mèches rebelles pendant sur le front.

« Ah, ça va hein ! C’est pas toi qui habite à des centaines de kilomètres d’ici ! Toi, t’habites juste à côté ! » s’emporta légèrement le retardataire.

« Mais calme-toi… Ca va, j’ai rien dis… Viens, sinon, on va vraiment être en retard ! » Ils se mirent en route vers leur lycée.

« Goten, est-ce que tu te rends compte que je suis en dernière année ?… »

« Oui. »

« Cette année… Tout se joue ! Si je réussi, je réaliserai peut-être le rêve de ma mère et le mien… Mais si je rate… Je finirai serveur à mi-temps dans une cafétéria minable qui pue la cigarette et l’alcool… Et mes soirées, je les passerais sur le port à boire de la vodka ! » et il gémit rien qu’en imaginant la scène. Goten soupira profondément, son ami avait toujours le don de tout dramatiser à l’extrême.

« Trunks, t’arrête tes délires, oui ? T’as toujours réussi ! »

« L’échec peut venir facilement… Je peux être déstabilisé psychologiquement… »

Goten répondit pas un autre profond soupir, Trunks ne se rendait pas toujours compte que ce genre de discours n’enchantait pas Goten qui lui, avait de réelles difficultés à tout suivre. Ils continuèrent à marcher en direction du lycée.

« Je viens de prendre une décision ! » fit le fils de Végéta, après un long silence, en frappant un poing dans la paume de l’autre main.

« Tu vas te limiter à quatre filles par mois ? » lança son meilleur ami, moqueur.

Trunks s’arrêta. « Imbécile ! Ce n’est pas à quatre filles par mois que je vais me limiter, mais à zéro ! ZERO ! » répliqua-t-il en formant un ‘0’ avec sa main puis il reprit sa marche.

« Toi ? » demanda Goten en le pointant. « Toi, certainement le type le plus convoiter du lycée, beau, riche et intelligent, et musclé par dessus le marché ! A mon avis, ton père t’as frappé trop fort… »

« C’est pas ça ! Il faut que j’arrête ! Je veux réussir dans la vie, moi ! »

« Ah, parce que tu crois que moi pas, peut-être ? » Goten avait un air amer mais son ami ne le remarqua pas.

« Si, mais… Goten, il faut que je me consacre entièrement aux études ! » La sonnerie annonçant le début des cours retentit à ce moment « Et je n’ai pas intérêt à être en retard, sinon, ce sera mal parti, allez, à plus ! » et il partit en courant.

« J’en reviens pas… Mais je parierais n’importe quoi que dans deux jours tout au plus, il me ramène sa nouvelle copine !… » dit-il pour lui-même sans accélérer pour arriver au lycée.

Trunks entra dans sa classe et prit sa place. Il respira un bon coup en se disant « Du nerf ! Il me faut être attentif ! »

Enfin, le professeur arriva, suivit d’une jeune fille de son âge, de taille moyenne, yeux bleus, cheveux blonds pendant un peu plus bas que les épaules et attachés par une petite queue.

« Rhum… Excusez mon retard jeunes gens, mais nous avons une nouvelle élève, elle vient d’arriver dans notre bonne vieille capitale de l’ouest, je compte sur vous pour qu’elle s’y sente à l’aise… Voilà, tu peux dire quelques mots si tu le désires » fit le professeur.

« Eh bien… Je m’appelle Mady, je viens de la capitale du nord, mais j’espère que je vais beaucoup me plaire dans cette ville et dans cette école qui me paraissent tous deux très accueillant… » se présenta la nouvelle.

« Tu peux prendre une place où t’asseoir… »

« Eh… Plutôt pas mal… Je dirais même très mignonne… » pensa Trunks appuyé sur le coude. Il secoua la tête et se la frappa. « Non, Trunks, non ! Ton avenir se joue maintenant, tu ne dois penser à rien d’autre ! » il ne pu s’empêcher de la regarder avancer vers sa colonne. « Mais qu’est-ce qu’elle fait… ? Elle vient vers moi !… » En effet, elle s’arrêta en face de lui.

« Excuse-moi… » fit-elle. Il redressa la tête.

« Qu…Quoi, qu’est-ce que tu veux… ? »

« Tu pourrais avancer ta chaise, j’aimerais bien passer, pour m’asseoir, là… » répondit-elle en pointant la place à côté de lui qui était vide.

« Hein ? La place à côté de moi ! Pourquoi à côté de moi ? »

« Parce que c’est la dernière place libre… » répliqua la jeune fille.

Trunks soupira en s’avançant comme demandé. Elle s’installa alors que le saiyen détourna le regard vers elle discrètement, taille fine, petite poitrine bien ronde, longues jambes fines… Il regrettait vraiment d’avoir prit ses initiatives aujourd’hui ! « Ah… On va dire, une fille par mois… » décida-t-il dans sa tête. « Alors comme ça, t’es nouvelle… » fit-il d’une voix dégagée.

« Oui, je suis arrivée hier matin… » répondit-elle.

« Pourquoi ? »

« Ca te regarde ? » Il fut surpris, c’était la première fois qu’on lui faisait ce coup là… Alors il ne savait plus quoi dire.

« Ben… Non… Mais je me renseigne, c’est tout… »

« Je t’intéresse tant que ça ? »

Il ne su de nouveau quoi répondre…Elle était du genre direct celle-là! Il
perdait de l’assurance et c’était rare avec les filles. « Peut-être bien… » répondit-il en se rasseyant convenablement et en repartant à l’attaque avec la seule chose qu'il trouva à dire: « T’es directe. »

Voyant qu'elle ne répondait pas, il continua « C’est une de mes qualités… » continua de frimer le fils de Végéta.

« Mais quel modestie… Mais d’abord, c’est quoi ton nom, B.C.B.G. ? » demanda la jeune fille. B.C.B.G. … C’était un compliment ou une humiliation ?

« Le ‘B.C.B.G.’ s’appelle Trunks. » répliqua Trunks, un peu irrité.

« Désolée si tu as pris ça mal, mais tu es le type même du ‘Bon Chic, Bon Genre’, ‘Beau Cul, Belle Gueule’ si tu préfères… » Là, il avait carrément le souffle coupé.

« Et qu’est-ce qui te fait dire ça ? »

« La fille là-bas… » Elle pointa une des élèves, au bout de la classe. « Ne cesse de te regarder depuis tout à l’heure… Et en arrivant, une autre m’a demandé si je te connaissais, je lui ai dis que non, alors elle m’a dit qu’il fallait absolument que je te rencontre, mais il ne fallait pas que je te pique parce qu’elle voulait devenir ta femme parce que tu étais beau et riche… Du baratin quoi… Mais je remarque par contre que tu es un sacré charlatan… »

Trunks ne savait plus quoi dire. Mady ne fit plus attention à lui à partir de ce moment. Il refit face à son cours en décidant finalement que c’était une bonne leçon, qu’il devait vraiment oublier les filles jusqu’à ce qu’il aie son diplôme. La sonnerie de fin du cours retentit et tous les élèves se levèrent pour quitter la classe. « J’ai écouté que dalle du cours… » pensa Trunks en quittant sa place « Je commencerais à bosser sérieusement demain… »

Mady sortit de la classe. Elle était vraiment bien et elle avait du culot… ça ne pouvait que plaire au fils de Végéta. « Ou lundi… ».

« Vous, deux heures, samedi » lui sortit le prof.

« Hein ? Mais… Mais pourquoi ? »

« Je parie que vous ne saurez même pas me donner le thème du cours… »

« La… Physique… ? »

« Mais encore… ? » Trunks avait prit son air sur de lui, un genre qui disait « n’oubliez pas qui je suis »

« La vérité, c’est que vous n’avez absolument rien noté, ni écouté ce cours ! »

« Mais… Monsieur… Il fallait quelqu’un pour guider la nouvelle et… » commença le fils de Végéta en essayant de trouver de bonnes excuses… « Et puis, elle aussi, elle parlait ! »

« Oui, mais elle écrivait aussi ! Vous, vous n’avez même pas ouvert votre sac ! Ce n’est pas parce que vous êtes l’héritier de la société Brief que tout vous sera acquis ! Pas d’étude ! Pas de poste ! Retenue ! »

« Mais monsieur, c’est injuste, je… »

« Quatre heures… » fit le prof en dressant quatre doigts de sa main, « Maintenant, sortez ! » il obéit et l’homme ferma la porte.

« Crétin !… » maugréa Trunks, en pensant au prof. « Mais le plus crétin des deux, c’est moi… Il a raison… » fit-il, d’un ton désespéré et il se dépêcha de retrouver sa classe.

A la fin du dernier cours, Trunks sortit de l’école avec soulagement, très mauvaise journée…

« Eh, Trunks ! » appela Mady en s’approchant de lui. Il se tourna.

« Ah, encore toi… » répondit-il en s’asseyant sur un petit mur, pas spécialement heureux de la voir après la retenue qu’il s’était pris à cause d’elle. Il l’avait évité et ignoré tout le reste de la journée.

« Combien ? » demanda-t-elle en s’asseyant à côté de lui sur le muret.

« Quatre heures… »

« Oh… Désolé, c’est de ma faute ? »

« Evidemment ! »

« Généralement quand on demande ça, c’est pour qu’on nous démente… »

« Et ben, là, non, c’EST de ta faute ! » Trunks était vraiment vexé.

« Eh ! Mon p’tit père, c’est toi qui m’a abordé… Pour ne pas dire, dragué… »

« Je ne t’ai pas dragué ! »

« Ah bon… Ben pourtant, j’aurais cru… »

« Je t’intéresse peut-être ? » répliqua-t-il d’un ton sarcastique.

« Sûrement pas ! Je hais les B.C.B.G. macho ! »

« Je ne suis ni B.C.B.G. ni macho ! »

« Oh, quelle mauvaise foi !… »

« Je ne suis pas de mauvaise foi ! Et toi, t’es une vrai fausse blonde ? » demanda-t-il sournoisement. Le ton montait entre eux.

« Je ne suis pas une fausse blonde ! » s’énerva Mady. « Je suis une blonde naturelle ! »

« Ah oui… Impossible ! T’aurais des taches de rousseurs ! Toutes les vrais blondes en ont ! »

« Personne de ma famille a des taches de rousseur ! »

« T’es obligé de m’agresser pour me dire ça… ? » répliqua-t-il.

« Non, mais tu m’énerves ! »

Ils soupirèrent et reprirent leur souffle. Trunks décida de ne plus faire attention à elle. Il regarda sa montre. Goten était en retard pour ne pas changer. Il devait lui aussi se faire remonter la bretelle parce qu’il avait mal fait ses préparations.

« Tu attends qui ? »

« Un ami… Et qu’est-ce que ça te regarde ? »

« T’as des amis, toi ? »

Elle recommençait à l’énerver. « Oui ! Et plus d’un ! »

« Oui, deux. » Aucune réponse. Le fils du Prince allait réellement se fâcher si il répondait. Mady rit intérieurement, se disant qu’il était vraiment susceptible mais sympathique tout de même. « L’autre et moi »

« Ah, parce que tu me considère comme un ami ? Moi, un ‘Beau Cul Belle Gueule’ ? »

« Ca t’a marqué dis donc ! »

« C’est juste la première fois qu’on me dit ça… » il se mit à chercher Goten des yeux. Il était sur le mur d’à côté. « Ah, mais il est là… Pfff… » il sauta au sol et Mady le suivit. « Pourquoi tu me suis ? »

« J’ai envie de voir si ton copain est aussi B.C.B.G que toi ! »

Trunks soupira, accéléra le pas sans entendre le petit rire de Mady. Quand il arriva au niveau de son copain, il s’assit à côté de lui. Goten semblait très absorbé par son cahier, bic en main. « Alors… Quatorze, je retiens vingt-quatre… Je retire trois… Et puis, heu… J’enlève ça… Puis, plus ça… Et… Moins ça… plus sept et… » fit-il tout bas dans sa concentration. « Ah… Trunks, peux-tu m’expliquer ça, je fais le calcul quatre fois et j’ai quatre réponses différentes… »

« Ah… Ben, c’est que tu t’es trompé… » répondit Trunks.

« Sans blague… Bon… J’ai pas le choix… » il fit une flèche et indiqua derrière ‘Gohan’.

« Ah… Goten, je voudrais pas de contredire, mais un calcul sur deux, au moins, y’a le même signe… » remarqua Trunks, amusé.

« Je sais, mais je comprends pas ! Je ne suis pas comme toi, à comprendre tout, tout de suite ! C’est pour ça que tu m’énerves avec tes délires de rater ton année ! » Il baissa son livre en entendant un petit ricanement. Il tomba sur Mady qui riait discrètement. « Tiens… Salut… » Elle fit un geste de main, pour répondre, elle riait tellement qu’elle n’arrivait pas à parler. Il regarda Trunks. Pensant que c’était sa nouvelle copine, évidemment.

« Pourquoi tu me regardes avec ce sourire idiot ? » demanda le fils de Végéta.

« Ahh… J’ai gagné mon pari, c’est génial !… Dommage que je n’ai parié avec personne… »

L’autre prit sa respiration pour ne pas crier trop fort. « JE NE SORS PAS AVEC ELLE ! »

« Ouais, ouais… » marmonna le fils de Goku en se replongeant dans son cahier.

« Non, non, c’est vrai, je ne suis pas dans son palmarès de conquête… » intervint Mady.

« Trunks s’améliore ! Une qui parle sans qu’on lui demande ! » ironisa le fils de Goku, en souriant.

« Est-ce que ça veut dire qu’il ne fréquente que des idiotes ? » demanda Mady.

« Oui, à peu près… A part une que je me souviens, c’était il y a deux ans, elle était un peu différente et… »

« Goten… » chantonna Trunks en le coupant.

« Oui ? » il se tourna vers son ami

« La ferme… » chatonna-t-il de nouveau.

Mady regarda sa montre pendant leur petite conversation.

« Bon, je rigole bien, mais faut que je parte, à demain ! » Avec un grand sourire, elle partit en les saluant.

« Elle est plutôt sympa… » remarqua Son Goten après lui avoir rendu son salut.

« Ouais… » répondit évasivement son copain, très sombre. Goten le connaissait assez pour savoir que quelque chose n’allait pas.

« Mais qu’est-ce que tu as ? »

« J’ai quatre heures de retenue, samedi ! »

« Ahh… Pas de chance, qu’est-ce que t’as fait ? »

« Rien, justement ! J’ai rien fait à un cour et le prof l’a remarqué c’est tout !… Mais c’est à cause d’elle ! Elle a pas arrêté de me parler ! » au regard par convaincu de Goten, il ajouta « bon, c’est surtout moi qui lui parlait… »

« Ah lala… Tu parles quand même beaucoup et tu comptes un peu trop sur ton statut. » soupira encore le frère de Gohan. « T’es sûr qu’il n’y a pas autre chose ? Généralement, les retenues ça te met pas en rogne tant que ça ! »

« Mady m’énerve… »

« Ah… Je savais qu’il y avait quelque chose d’autres, tu l’as dragué et elle t’a remballé… »

« Et le pire c’est qu’après elle me suit et m’appelle son ami ! Je hais ça ! Je l’aurais !… »

« Oh, tu sais, y’a des tas de gens qui sont amis des années, mais qui finissent mariés avec quatre gosses… » fit Goten en se levant en jetant son sac sur le dos. Trunks n’était pas surpris de sa réponse. Après tout, Goten était dans une famille assez traditionnelle, son idéal du vie était plus proche de celle de sa mère que de bohème à travers le monde. Trunks décida de changer de sujet.

« T’as tout de même l’air d’avoir passé une assez bonne journée, toi. »

« J’ai eu 18/20 en bio, je suis content ! Mais je pige toujours que dalle aux maths… Allez, je vais chez mon frère, je vais sûrement dormir là-bas, si tu veux me parler, appelle là, bye ! » Goten se mit à courir sur le trottoir.

« Bye… ! » Après un dernier regard, ils se séparèrent pour retourner chacun chez eux.

--------------------

Voilà Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulma18
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 32
Localisation : A Capsule Corp
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: A.G.P. : Erabu   Lun 21 Mai - 23:15

Ton début est vraiment pas mal du tout! J'attend la suite avec impatience Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LoveDeVégéta
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 26
Localisation : North of the France
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: A.G.P. : Erabu   Mar 22 Mai - 13:04

Comme tu le sais déjà, je suis très très très ... fan de ta fic !! Wink
Je n'ai jamais rien à redire là dessus afro

XxXxX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-de-vegeta.skyblog.com
bulmavegeta
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 37
Localisation : dans les bras de vegeta
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: A.G.P. : Erabu   Mar 22 Mai - 13:59

j'aime beaucoup , bravo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RENAUD
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 25
Localisation : Loire
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: A.G.P. : Erabu   Mar 22 Mai - 19:49

Salut.

C'est super Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parle-de-tout.1talk.net
masenko
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 32
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: A.G.P. : Erabu   Mar 22 Mai - 20:25

Merciii pour vos petits commentaires, ça fait très plaisir Smile Voici le chapitre 2!

Chapitre 2 : futur trio ?

« Merci de m’avoir laisser ton numéro de téléphone, j’ai pu t’appeler et ainsi avoir mon devoir de science ! » fit Trunks, sarcastique, en s’asseyant à côté de Mady. Ils étaient à nouveau en cours. Trunks avait cherché comment séduire Mady et il avait bien l'intention de recommencer mais avec une autre manière comme c’était un autre genre de fille…

« Premièrement, tu ne l’a pas demandé… Et deuxièmement, je ne le donne pas à tout le monde ! » répondit-elle. « De toutes façons, le prof n’est pas là, tu n’as rien à craindre… »

« Mouais, à l’école, c’est sur… Mais chez moi… » Trunks avait pris un air un peu plus sombre et craintif.

« On va te crier dessus… ? »

« Non, me battre… » répondit Trunks d’un ton des plus sincère. Mady ne savait plus quoi dire. Elle le regarda étonnée et un peu peinée bien qu’elle avait un léger doute quant à la véracité des dires de son voisin.

« C’est vrai… ? »

Il hocha la tête positivement. Elle ravala sa salive.

« Je suis désolée… Ca doit être dur pour toi… » reprit-elle, malgré tout, toujours douteuse des dires du soi-disant battu.

« Oui, assez… Mais je tiens le coup… Mais parfois, je me sens seul… Et je me renferme dans ma coquille… » Mady plissa les yeux… Ca ne tenait déjà plus debout cette histoire… Elle se doutait bien que le fils Capsule Corp. Ne pouvaient pas être battu…

« Une coquille… C’est ta tête qui ressemble à une coquille, mon pauvre gars ! » sortit-elle soudainement, tournée vers lui. Il sursauta et bascula de sa chaise sur le côté et... Tomba à la renverse..

« Rhum… Trunks, vous vous sentez bien ? Vous ne savez même plus tenir sur une chaise ? » demanda le professeur. Toute la classe éclata de rire.

« Quelle bande de gamins… » pensa Trunks.

« J’ai appris que vous aviez reçu quatre heures de colle par un autre de vos professeurs, vous en voulez deux de ma part ? »

« Ah, non ! Non, madame, je me relève… Tout va bien, je voulais juste… Enfin bon, c’est passé ! » Il se releva et s’assit précipitamment. Il lança un regard menaçant à Mady, qui lui tira la langue en réponse.

Ils sortirent à la fin de la leçon. « Alors… ‘enfant battu’ ? abandonne cette technique, tu perds ton temps, mon genre : ce n’est pas non plus les cockers… »

« Alors, tu aimes quoi ? » lâcha-t-il alors, offusqué.

« Pas toi en tout cas… »

« Alors pourquoi tu restes avec moi ? »

C'est à ce moment-là que Goten trottina vers eux. « Salut ! Encore ensemble, vous deux ? »

« Tu sais ce que ton copain m’a sorti que sa famille le battait… Il t’a fait ce coup-là quand vous vous êtes rencontrés ? » demanda Mady sans même faire attention à la remarque de Goten concernant un potentiel couple.

Le nouvel arrivant ne pu s’empêcher de regarder le fils de Végéta qui soupira entre-temps. Goten dû se pincer les lèvres pour ne pas éclater de rire.

« Non, Mady, son père ne le bat pas… Il lui apprend justement l’éducation… Et ils s’adorent ! Ils vont à la pêche toutes les semaines et… »

« Mets-la en veilleuse ! » coupa Trunks.

« D’accord, chef… »

« Je dois y aller, j’ai cours… ! » et il partit vers son prochain cours sans attendre aucune réponse. Mady et Goten le regardèrent partir dans un mot puis, lorsque Trunks fut assez loin...

« Je l’ai vexé ? » demanda Mady.

« Oui et non… Il a une relation particulière avec son père, mais il n’est pas battu au sens martyr du terme… » expliqua Goten. « Trunks, attends-moi ! T’as pas un peu de sous à me prêter ? Je suis à sec ! » Trunks, qui était tout au bout du couloir, se retourna et il n’avait pas l’air très enchanté… « Allez, je te les rendrais… »

« Ah ouais… Tu ne le fais jamais ! »

« Mais tu vas pas mourir pour deux petites pièces, t’es plein aux as ! »

Trunks soupira en s’arrêtant, « Tiens… Tu m’énerves à japper comme un chiot ! » il prit son porte feuille et en sortit quelques pièces. « Ca te suffira ? »

« C’est parfait ! T’es génial ! » remercia son copain en prenant l’argent. Derrière, Mady soupira et hocha la tête, elle ne regrettait pas d’être venue dans cette école et surtout d’avoir rencontré des phénomènes pareil.

Deux semaines passèrent… Et la situation n’avait guère avancé entre Trunks et Mady malgré toutes ses techniques de dragues. Il en était arrivé à essayer les plus ridicules, les plus improbables, les plus enfantines et les plus ringardes

« Coucou ! » fit Mady en sautant à côté de Trunks.

« Salut… » il passa son bras autour de ses épaules, essayant de prendre une voix sensuelle. « … Chérie, je t’ai manqué ? »

Mady éclata d’un grand rire franc comme on ri d’une bonne blague « T’as vraiment pas la tête à faire ça ! » Elle lui retira son bras.

« Eh oui, eh oui… J’ai rêvé de toi… » continua-t-il dans le même jeu.

« Moi aussi… ! Vous étiez un crapaud… » répliqua la jeune femme, rentrant dans son délire…

« Vous habitez chez vos parents ? »

« Oui, avec deux dragons, trois chiens et plein de poux… »

Trunks ne pu se retenir et éclata de rire à son tour. « Mais comment tu me dis ça ! Puante ! C’est vrai que c’est stupide ce que je raconte ! Mais faut bien que je teste ça, vu que le reste ne marche pas ! Je t’ai invité partout, tu as toujours refusé alors voilà... » Mady éclata de rire bien qu’elle ne su dire si Trunks avait réellement essayé de la draguer comme ça, ou si ils jouaient vraiment pour s’amuser sans arrière pensée…

« Merci de m’avoir attendu, ça m’a vraiment touché ! » fit Goten, en surgissant devant lui, vraiment pas ravi d’avoir du faire le chemin tout seul.

« Oh ! Je t’ai déjà dit qu’après dix minutes, je m’en vais ! » fit Trunks.

Le fils de Goku croisa les bras et fit mine de bouder. « Goten… Tu as le front tout rouge… » se rendit compte Mady.

« C’est normal, ma très chère belle-sœur m’a réveillé à coups de fer à repasser ! »

« Hein ! Elle est folle ? » s'écria Mady.

Trunks soupira et Goten se mit la main sur la bouche en se rendant compte de son erreur. « Bravo, Goten, tu te démerdes ! » articula-t-il sans parler.

« Heu… Oui, oui, Mady, t’en fais pas ! Elle n'est pas folle ! C’était une façon de parler, C’est pas un fer chaud qu’elle m’a mis dessus, juste un peu… Pour me réveiller ! Tu sais, je suis quelqu’un d’insupportable ! Et il en faut beaucoup pour me mettre debout et puis… ! »

Trunks grimaçait, il aurait été à la place de Mady, il aurait vraiment pas été convaincu. En effet, elle ne l’était pas. Mais les sachant un peu étranges tous les deux, elle s’en contenta.

« ça ne te fait pas trop mal ? » risqua-t-elle, pas rassurée du tout.

« Non… » Il reçut un coup de coude de Trunks. « Si, un peu ! » se rattrapa-t-il.

« Oh, ça va… T’as l’air en vie… » dit finalement Mady, pour moins s’inquiéter. « ça vous dirait d’aller manger une glace à la fin des cours ? »

« Oh oui ! J’adore les glaces ! » se réjouit Goten.

« Goten, elle a dit UNE glace… Pas dix… » fit Trunks. Son copain soupira et Mady éclata de rire.

« Bon, c’est d’accord, alors ? »

« Moi, y’a pas de problème ! » fit Goten.

« Moi non plus… Seulement, je ne paye pas ! » décida le fils de Végéta.

« Moi non plus, je suis à sec ! » fit son copain.

« Bon, j’ai compris… En plus, c’est moi qui ai proposé, mais je vous signale que, normalement, ce sont les garçons qui invitent les filles… » capitula Mady, un peu à contrecœur.

« C’était vraiment une mauvaise idée de proposer à un radin que tu frustres et un pauvre perdu… » fit Trunks. « Aïe ! » Goten venait de le frapper au genou, ce qui déclencha une pseudo dispute entre les deux amis. Mady les regarda alors avec attention. Elle n’avait jamais rencontré de garçon comme eux… Ils avaient tous les deux une personnalité bien distincte mais toutes les deux très riche…

---

« Je ne comprends pas… T’es pas amoureux d’elle, mais tu la drague quand même ! » fit Goten le samedi suivant.

« Oui et alors ? » répondit Trunks, les bras croisés derrière la tête. « elle est super cette fille ! Je la drague si je veux ! »

« Tu veux qu’elle tombe amoureuse de toi pour la lâcher après ! »

« Mais non ! Peut-être pas… Je vais peut-être tomber amoureux d’elle si on sort ensemble !… »

« Mouais… C’est pas super honnête… Mais tu fais comme tu veux après tout… » Le côté « bonne petite famille » de Goten refaisait surface.

« Exactement ! Bon, je te laisse ! Je vais chercher Mady, justement ! Elle a enfin accepté de me voir en dehors des cours ! Le but est proche ! »

A la fin de la journée, Goten était attablé dans un café où il allait souvent avec Trunks et semblait l’air absorbé par son bouquin. Il venait souvent ici pour travailler un peu et se détendre.

« Coucou ! » fit Mady en s’appuyant sur la table. Celle-ci était accompagnée de Trunks. Goten sursauta et abaissa son livre.

« Salut ! » répondit le fils de Goku, un peu étonné de les voir. « Asseyez-vous, je vous en prie… Mais vous deviez pas passer la journée ensemble ?… »

« Si… » maugréa Trunks en s’asseyant sur la banquette à côté de Mady.

« Mais je croyais que tu viendrais avec nous, moi ! » coupa la jeune fille. « On a été voir des concours de nourriture, t’aurais adoré ! »

Goten répondit au grand sourire de Mady par le même air sincère. C’est vrai qu’il aurait aimé ce genre de chose… « ça devait être géant ! Mais Trunks voulait être seul avec toi, donc voilà… »

« Oui, j’ai remarqué qu’il essayait encore de me draguer… C’est dommage d’ailleurs… On a une si bonne relation amicale mais dés qu’il me drague, ça m’ennuie… »

Ils s’étaient mis à discuter sans faire prendre part Trunks qui finit par en avoir assez. « Eh oh, ça se fait pas de parler à la troisième personne d’une personne présente. »

Mady et Goten se tournèrent vers lui, sans rien dire. « Tu ne devais pas aller chercher des glaces ? » lui demanda-t-elle.

« Non ! »

« Eh bien, maintenant, si ! Va nous chercher nos commandes ! Goten a raté le concours de mangeur de glace ! il a droit à la sienne ! » cela réjouit le fils de Goku mais pas du tout celui de Végéta, qui soupira.

« Eh oui, Trunks, il faut que tu t’entraînes, n’oublie pas que si tu rates, tu finiras garçon de café dans un établissement miteux avec des rats et qu'en plus, il puera la cigarette et l’alcool… » ajouta Goten avant d’éclater de rire avec Mady. Trunks leur en voulu deux minutes mais en les voyant rire, il se dit tout de même que c’était les deux meilleurs amis qu’il avait jamais eu… Mais que eux, peut-être que ça n’en resterait pas là…

« Goten… ? »

« Oui ? »

« Sale voleur ! » fit le serveur improvisé sans aucune colère dans la voix. Au contraire, il avait même l’air content. Goten était totalement interloqué. Trunks ne lui laissa pas le temps de répondre. « Bon, qu’est-ce que vous prenez ? »

« Humm… Un café, ça suffira » décida Mady.

« Et moi, heu… Un maxi chocolat ! » décida Goten à son tour.

« Quoi ? Mais, c’est huit boules ! » réagit le fille.

« Oui et alors ? Comme la dernière fois ! Et puis j’ai raté le concours de bouffe ! Je dois compenser… »

« Ca va, je peux y aller ? » demanda Trunks.

« Oui, mon bon ami, vous pouvez y aller… » ironisa Goten, sous les rires de Mady tandis que le troisième partait en soupirant. Le saiyen assit à table ferma son bouquin. « J’en ai marre de lire. »

« Vous vous connaissez depuis quand ? » demanda la jeune fille.

« Trunks et moi… ? Heu… » Il haussa les épaules. « Ben, quand on y réfléchit bien depuis que je suis né… »

« Oh, si loin ! Vos parents sont amis j’imagine… »

« Oui, sa mère est la meilleure amie de mon père et son père est le… Meilleur ennemi de mon père »

« Ah bon… » Mady trouvait étrange la formulation. « Ils se voient souvent ? »

« Non, mon père voyage beaucoup, il est pas souvent là… »

« Comment ça ? Il est pilote d’avion ? diplomate ? ou un truc du genre ? »

Goten se mit à rire « oui, diplomate, ça lui irait bien ! même si il est pas toujours délicat… Avec sa famille, à cause de ça… » Mady répliqua d’un sourire. En plus d’un tempérament étonnant, Goten et Trunks avaient l’air d’avoir une vie tout aussi exceptionnelle. Trunks revint avec les commandes. Il servit tout le monde.

« Ah… Miam, miam ! » se réjouit Goten. Oubliant sa petite mélancolie passagère.

« Goten… On a le temps, alors, tu te calmes… » fit Trunks, avec humour.

« Mais oui ! » Son Goten haussa les épaules et entama sa glace. Il prenait des bonnes bouchées et il les avalait toutes l’une à la suite de l’autre, un véritable ogre ! Au bout de deux minutes, il avait terminé les huit boules au chocolat. Il racla tout le reste de la coupe avec sa cuillère. Mady était très surprise, il avait avalé huit boules de glace en quelques minutes. « T’avais raison, t’es vraiment gourmand ! Pire que l’autre fois ! »

Goten se gratta la nuque en souriant bêtement, réalisant qu’il s’était un peu trop laissé aller en présence de Mady. Ses yeux tombèrent sur Trunks qui n’avait pas l’air aussi impressionné que l’était Mady… Il avait même plutôt l’air… En rogne… « Désolé, Trunks… »

« C’est pas grave… » soupira le fils de Végéta, se disant que de toutes façons, il faudrait que Mady s’habitue, si elle devait continuer à les fréquenter ainsi.

« Moi, je serais gavée rien qu’à en manger une seule comme celle-là ! T’as un fameux estomac ! Je parie même qu’il est double ! » plaisanta la fille, encore émerveillée de ce qu’elle venait de voir. Goten et Trunks se regardèrent, surpris qu’elle ne soit pas plus effrayée que ça. Ils avaient vraiment trouvé une amie, pensèrent-ils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LoveDeVégéta
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 26
Localisation : North of the France
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: A.G.P. : Erabu   Mer 23 Mai - 0:29

Vu que j'ai déjà lu ta fic sur Sayen Légendaire, je sais pas quoi dire silent
Juste que c'est encore aussi bien ? Non ? Wink

XxXxX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-de-vegeta.skyblog.com
masenko
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 32
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Erabu, chapitre 3   Jeu 31 Mai - 0:25

Voici le chapitre 3 Smile

Chapitre 3 : Amitié

Une semaine passa encore et Trunks tournait toujours autour de Mady, bien que moins qu’au début… Avec Goten, ils passaient de très bons moments, surtout avec ce dernier qui était un vrai débonnaire… Elle le trouvait vraiment trop drôle.

Au cours d’économie, le saiyen aux cheveux lavande et la blonde étaient (encore) l’un à côté de l’autre. Trunks redressa la tête en arrêtant d’écrire quand le prof se retourna vers la classe en déposant la craie.

« Bon, vous allez avoir un travail de groupes pour la semaine prochaine. » annonça-t-il. Tous les élèves poussèrent un gémissement, ce n’était pas la spécialité de la classe… « Un travail en couple. » continua le professeur.
Cela fit sourire certain et grimacer encore plus à d’autres. « Alors, on arrête de discuter et formez les couples ! Si ça ne se fait pas automatiquement, c’est moi qui choisirai ! » c’était vraiment ce qui ne plaisait pas aux élèves. Trunks et Mady se jetèrent un regard effrayé deux secondes et se comprirent. Ils se lèvent en élevant le bras.

« On forme un groupe, monsieur ! » dirent-ils en chœur.

« C’est parfait. » fit le prof en s’approchant d’eux. « Vous, ce sera, heu… Mariés, deux enfants âgés de sept et douze ans, elle est avocate, il est épicier et… »

« Epicier ? » répéta (ou plutôt s'étrangla) Trunks.

« Oui, pourquoi cela vous pose un problème ? C’est un devoir, jeune homme ! Pas votre avenir ! »

« J’espère bien… »

« Je continue, elle gagne 18 000 zénis par mois et lui, 3 000 » continua le professeur. « Le travail consiste à, avec ce salaire, faire un rythme de vie pendant un an, en comptant toutes les dépenses possibles, les impôts, et bien évidemment Noël, Nouvel An et tout ce qui va avec ! Tout ! »

Trunks soupira, ce devoir ne l’enchantait pas d’un côté, mais de l’autre… Il se tourna vers Mady et sourit, c’était sa chance !

----

A la fin du cours, ils sortirent de la classe. Trunks avait la mine sombre. Ce qui fit un peu peur à Mady. « Bon, Trunks, j’espère que tu travailleras, parce que je veux réussir ce devoir ! » fit-elle, menaçante. « Et j’ai voulu le faire avec toi parce que j’avais peur de me retrouver avec n’importe qui ! Mais si tu n’es pas motivé, je… »

« Oui ! » coupa-t-il. « J’ai de bonnes notes, tu sais ! Mais seulement, cet imbécile de prof n’aurait pas pu me donner un métier un peu moins... ? »

« Enfant gâté ! Tout le monde n’a pas la chance d’être né le cul dans le beurre comme toi ! »

« QUOI ? Mais tu peux parler ! T’as pas à te plaindre, il t’a mis avocate ! »

« Trunks, ce n’est pas notre avenir, mais un devoir ! »

« Et alors ? Un devoir, un devoir… C’est pas une raison pour me ridiculiser ! »

« Oh… Pauvre chou… » se moqua son amie.

« En plus, 3000 zénis de salaire, que veux-tu que je fasse avec ça ? On saurait même pas acheter une poupée de qualité pour la gamine à Noël ! »

« Mais moi, je gagne 18000 ! »

« Mais t’es une femme ! T’as déjà vu une femme dans un couple qui était la chef de famille ? »

La jeune fille était sidérée. « Oh ! Mais t’es vraiment macho, toi ! Bien sûr que j’en connais ! Et même une que tu connais aussi ! Ta mère ! »

« Et comment tu sais, d’abord, que c’est ma mère qui rapporte l’argent, à la maison ? »

« Parce qu’elle est connue, crétin ! » cria presque Mady. Ils recommençaient à se disputer… « Et d’ailleurs, c’est même étrange qu’on ne voie ton père nulle part… »

« Il a autre chose à faire… Ou bien elle est veuve ! Et alors là, ça explique tout et tu pourrais bien t’excuser !! Ma mère pourrait bien tout faire foirer si elle était veuve ! » Trunks avait encore fait marcher son imagination un peu bizarrement pour se donner raison. Mais, une fois de plus, ça échoua !

« Quel mauvais exemple ! Oui, il existe de pauvres femmes qui éduquent leurs enfants, trois ou quatre parfois ! Alors que les veufs, ils foutent leurs enfants en pension, ou bien alors ils prennent une nounou qu’ils payent à ne rien faire ! Et pendant ce temps là, y’a des gosses qui crèvent de faim et des enfants battus ! De VRAIS enfants battus ! »

« Mais qu’est-ce que les enfants battus ont avoir avec notre travail ? »

« Aucun ! Mais tu vas tellement chercher des idées débiles et farfelues que je suis obligée de faire pareil et… » Elle fut interrompu par une troisième voix.

« Eh, oh, stop, stop, stop ! On vous entend jusqu'à l'autre bout du couloir là… Y’a l’intello de ma classe qui s’entend plus réfléchir… » intervint Goten en se mettant entre les deux « époux ». « Et ne commencez pas à m’agresser, je suis neutre ! »

Mady et Trunks s’arrêtèrent et la jeune fille eut un sourire amusé, Goten la faisait vraiment beaucoup rire.

-

A la fin des cours, ils sortirent de la cour de l’école. « On ira chez toi. » firent Mady et Trunks en chœur. « Ah non… ! C’est pas possible chez moi ! » continuèrent-ils.

« Trunks, tu choisis, si on va chez moi et que tu ne ‘plais’ pas à mes parents, tu te feras virer à coups de fusil ! » ajouta rapidement la jeune fille.

« Et pourquoi je ne leurs plairais pas ? » demanda le demi-sang. Pas de réponse, Mady faisait la carpe, les bras croisés. « Chez moi non plus c’est pas possible, parce que, chez moi, c’est pas à coups de fusil, mais à coups de poings que tu vas quitter ma baraque ! »

Ce fut au tour de son copain de soupirer. « Mais tu racontes vraiment n’importe quoi, comme si ton père n’avait pas autres choses à faire que de jeter à la porte les filles que tu ramènes à la maison… Non mais franchement… Trunks, t’es censé avoir quitté l’âge ingrat et l’âge bête ! »

L’autre soupira bruyamment, Goten avait raison… Mais ce n’était pas tellement le fait que Végéta puisse la frapper qui l’inquiétait, mais plutôt… « Et si elle fuit ? »

Mady allait tout interrompre en disant à Trunks d’arrêter ses idées farfelues pour essayer d’avoir le dernier mot. Mais en voyant la mine sérieuse de Goten, elle ne dit rien et décida de se faire toute petite pour les écouter. Goten la regarda et décida de se remettre à sourire, pour camoufler le malaise. « Trunks, Mady n’a rien des nunuches que tu tires en laisse habituellement ! Elle, elle a cerveau… » fit-il comme s'il parlait à un idiot. Trunks finit par se détendre. Il faudrait qu’il fasse confiance à un moment ou à un autre, Mady était peut-être la bonne personne pour ça.

« C’est si grave que ça, l’état mental de ses fréquentation ? » demanda la fille, sentant la pression retomber.

« Franchement, oui ! Une, je sais pas où il avait été la pécher, mais c’était une véritable catastrophe ! Elle était myope comme une taupe, elle n’avait pas de lunettes, mais des lentilles ! De couleur ! Elle avait un œil bleu et un autre brun et elle avait un cheveux sur la langue !… » Il tapota son index contre sa tempe. Elle éclata encore franchement de rire.

« Ca va, Goten ? T’as fini de raconter ma vie ? » demanda Trunks d’un ton très sarcastique. « Cette fille, c’était par pitié que je l’ai prise ! Elle me suivait à dix mètres à longueur de temps, je suis sorti deux jours avec elle, puis elle m’a fichu la paix ! » clôtura-t-il. « J’y vais ! Mady, tu me suis ou tu viens plus tard, tu peux pas rater ma maison, c’est la Capsule Corporation, c’est le plus gros bâtiment, tu peux pas le louper ! » et il commença sa marche. « Oh mais suis-je bête !! Tu connais ma vie par cœur aussi ! Donc tu sais où j’habite ! »

« ça l’énerve qu’on lui dise qu’il est le ‘fils de la Capsule Corp.’ » fit Goten, à voix basse, à la jeune fille. Elle sourit et eut une idée…

« à Tout à l’heure, fils Capsule Corp. ! » cria-t-elle très fort, en faisant de grands gestes. Trunks ne se retourna pas, mais avait crispé ses épaules, signe qu’il avait entendu. Elle se tourna ensuite vers Goten. « Je vais vite rentrer chez moi prendre quelques affaires, puis je vais le rejoindre ! A demain ! »

« Eh, attends » elle s’arrêta et se retourna.

« Je sais pas ce qui me prend, c’est peut-être ridicule, mais… Tu devrais essayer de faire deux tresses avec tes cheveux… Je m’y connais pas, hein… Mais ça vient de me frapper, comme ça… » Et il eu un petit rire un peu stupide et se mit même à rougir quand le blanc se fit de plus en plus grand.

Elle prit une mèche de ses cheveux blonds entre ses doigts en regardant l’ami de Trunks. « J’y penserais, promis, bye ! » Elle pivota une nouvelle fois et couru pour soi-disant ne pas rater son bus. En réalité, elle rougissait encore plus que Goten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
masenko
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 32
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: A.G.P. : Erabu   Jeu 31 Mai - 0:26

Trunks pianota un instant sur un clavier électronique sur le bord de la porte, un signal sonore retentit et la porte s’ouvrit sur Mady.

« Waw, c’est gigantesque chez toi. » s’émerveilla Mady en regarda le grand hall d’entrée.

« Trunks, tu as ouvert ? » demanda une voix féminine de la pièce d’à côté.

« Oui. » répondit le jeune homme. « Les robots sont trop lents… »

Bulma pénétra dans le couloir : les cheveux comme son fils pendant jusqu’aux épaules, un visage assez amical et ses yeux étaient également bleus. « C’est parce que t’es jamais content » fit-elle. Elle se pencha sur le côté pour apercevoir Mady. « Bonjour. » ajouta-t-elle aimablement.

« Bonjour madame. » répondit la jeune fille. La mère posa un regard qui en disait long sur son fils, qui comprit tout de suite.

« Mady, ma femme pour un stupide devoir d’économie qui m’ennuie déjà avant qu’on aie commencé ! » expliqua-t-il.

« Et sinon, heu… » fit la femme, avec de l’insinuation dans la voix.

« Non. » coupa son fils en sachant ce qu’elle pensait. Mady renchérit par un hochement de tête. « Bon, c’est terminé l’interrogatoire ? » Elle opina du chef et les deux jeunes gens se dirigèrent vers les escaliers.

« On va où ? » demanda-t-elle.

« Dans ma chambre, on sera mieux » répondit-il. Elle s’arrêta. « Quoi ? » elle s’était arrêtée par politesse car une porte à côté s’était ouverte et avait laissé entrer deux personnes.

« Tu viens, dis, alors, hein, papa ? Tu viens, hein, dis ? S’il de plaît… » supplia une petit voix d’enfant. Une petite fille, pas plus âgée que cinq ans, les cheveux couleur lavande tout comme sa mère et son frère, retenu en une queue en palmier sur le sommet de sa tête, tirait à deux mains, du mieux qu’elle le pouvait, un homme encore plus musclé que Trunks, pas très grand, aux cheveux noirs. Le surprenant était que ses cheveux tenaient tout seul au-dessus de sa tête et ils semblaient très épais comme ceux de Goten par exemple. « Tu viens, oui ou non, papa ? » répéta la petite fille.

« Oui. » soupira son père. « Oui, Bra, faudra bien ! Sinon, tu vas continuer à me casser les pieds ! »

« Youpi ! » Bra sauta en l’air. « Grand frère, papa et maman m’emmènent tous les deux à la piscine ! Je vais prendre des cours pour apprendre à nager, cool, hein ? »

« Ouais, j’espère que tu ne resteras pas au fond. » répondit Trunks, ironique.

« Mais non ! Méchant ! C’est qui ta copine ? »

« On a un devoir qu’on doit faire ensemble. »

« Ah… » répondit simplement la petite.

« Bonjour. » lança Mady à l’attention du père de Trunks. Il la regarda un moment de son regard impassible.

« Salut. » grogna Végéta en enfuyant ses mains dans ses poches. Il se tourna et descendit les escaliers en compagnie de sa fille.

« C’est lui, ton père ? » demanda-t-elle quand les deux autres furent en bas.

« oui… » dit Trunks.

« Il est cool ! Un peu plus original que le mien… Bien qu’avec ses histoires de chasses, c’est pas mal non plus… Faudrait que tu le voies un jour… »

Ils entrèrent dans la chambre. Trunks s’assit sur son lit en soupirant. « Sans mes parents, ni ma sœur, on sera tranquille. »

« Pour ? » demanda Mady, méfiante.

« Pour faire l’amour, femme ! » Ils se regardèrent un moment. Il tapota sur le matelas à côté de lui et Mady vint s’y asseoir en roulant les yeux, ayant ignorer la réplique de son « épicier d’époux ». Il se laissa basculer en arrière en croisant les bras derrière la nuque. « Alors, par quoi on commence ? » Elle soupira, puis croisa une jambe sur l’autre. Elle prit un cahier et un bic pour les déposer sur ses genoux. « On commence par la vie professionnelle ou… Privée ? »

Mady plissa les yeux. Elle tourna la tête, Trunks ne la voyait pas, elle en profita pour diriger ses doigts vers son genoux. Avant qu’elle ne puisse attraper la jonction des deux os principaux de la jambe, le jeune homme lui attrapa le poignet juste avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit. « Ah, ah… T’as essayé de me piéger… »

« T’as des yeux partout… ! » remarqua Mady.

« Ouais… ça t’épate, hein ? »

« Pas du tout ! » se renfrogna la jeune fille. « Bon, j’aimerais bien travailler ! »

« Moi aussi mais tu me drague ! » Mady le frappa à la jambe pour qu’il arrête ses bêtises et ils se mirent enfin au boulot. Ils ne bougèrent pas de leur position durant deux heure et le travail était déjà bien entamé.

« Eh ben, voilà ! On a fini le travail pendant un an et il nous reste encore de l’argent ! Génial ! » fit Mady.

Trunks se redressa. « Mais, t’es vraiment une mauvaise mère ! »

« Pourquoi ? »

« On a deux enfants, je te signale, et ce ne sont pas des enfants battus ! »

« Ben… Ils ont leurs cadeaux, à Noël et même au nouvel an… »

« Mais ça suffit pas ! Un enfant, dès qu’il voit un truc qui lui plaît, il l’a généralement ! En tout cas, quand t’es petit ! Et c’est notre devoir de parents de leur faire plaisir. Quand on se balade, Bra veut quelque chose et généralement, ma mère lui prend… Sauf si c’est quelque chose au prix exorbitant… »

La fille le regarda un moment. « Oui, mais toi, t’as tout ce que tu veux !… Et ta sœur aussi ! T’as vu où tu vis ! »

« Arrête de ramener ça tout le temps ! » se vexa Trunks.

« Désolé, mais moi, il faut que j’attende les fêtes ou mon anniversaire, pour avoir… Enfin, avant, maintenant, je fais ce que je veux. »

Ils réfléchirent un peu chacun de leur côté. Il rompit le silence.

« On ne doit pas décalquer sur nous ! On a aucun de nous deux ce qu’il faut… Faudrait demander conseil à quelqu’un d’autre… »

Il eut un silence et Mady souffla. « J’en ai marre… J’arrive pas à… » fit-elle, avec la voix sonnant faux.

« Quoi ? » Trunks avait remarqué son changement de ton, elle ne parlait plus de leur devoir…

Elle se tourna vers lui avec une mine beaucoup plus désolée. « Trunks, je… » Le jeune homme fronça légèrement les sourcils, elle n'allait tout de même pas dire qu’elle l’aimait… ? « On est amis, n’est-ce pas ? »

« Oui. » répondit-il un peu sur la défensive.

« T’es… T’es pas amoureux… ? » commença-t-elle.

« N…Non… » coupa Trunks, redoutant la suite.

« Ah… Moi, je le suis, amoureuse… »

« A… Ah… Et de… Moi ? »

La discussion, plus ou moins gênée qui avait été entamée, s’arrêta d'un coup. Mady s'énerva « Tu ramènes vraiment tout à toi !" mais elle sa calma rapidement, reprenant son air gêné "Je ne suis pas amoureuse de toi mais de… Ah non, je peux pas, tu vas m’en vouloir… ! Et puis c’est pas encore sûr que je l’aime, mais… »

« Allez, vas-y ! Comme tu l’as dit: on est amis, et puis, t’en as dit trop ou trop peu ! »

« Ok… Son Goten. » Le silence envahi la pièce, Mady était un peu mal à l’aise. Après tout, elle venait de dire à un garçon qui la draguait sans arrêt qu'elle aimait son meilleur ami et pas lui!

« De Goten… Son Goten… Mon Son Goten… Enfin… Le Goten, celui qui traîne toujours avec moi ? Mon meilleur ami ? »

Elle hocha timidement la tête positivement. Trunks se recoucha sur le lit et fixa le plafond un moment. Puis, bizarrement, se mit comme à pouffer de rire.

« Quoi ? » demanda Mady.

« Rien… Mais je viens de me rendre compte que ça ne me fait rien du tout… Je suis même content. » Il se redressa et vit son amie avec un joli sourire.

« T’es génial, tu sais ? » Elle lui donna un gros baiser sur la joue. « Mais lui ? »

« Quoi, lui ? »

« Tu crois qu’il m’aime ? Toi qui le connaît bien, tu dois savoir. »

Le fils de Végéta ne su quoi répondre, il connaissait quasiment tout sur son ami, sauf ça. « Désolé, mais j’ai jamais su dire s'il tient à une fille ou pas… Ca dépend, il est imprévisible dans ce domaine… Ce que je sais, c’est qu’il est très timide en matière de filles, donc, s'il est pas très proche au début, ça voudra pas dire qu’il t’aime pas, ok ? » Elle hocha la tête. « Vous formeriez un assez beau couple, je dois dire… Mais sans indiscrétion, qu’est-ce que tu lui trouve ? »

Elle haussa les épaules avec un sourire attendri. « Il est mignon, gentil, il me fait rire et il ressemble à un petit garçon, enfin bref, il est adorable. »

« T’as l’air accro, à la façon dont tu en parles. » remarqua Trunks.
Mady fronça les sourcils, il ne fallait pas exagérer, elle ne devait pas se laisser aller ainsi. « Bon ! Reprenons le travail ! » Trunks réfléchissait toujours au précédent problème et ne l’écouta pas.

« Je viens d’avoir une idée: on va souvent au salon de thé tous les trois ? Et bien, j’aurais un empêchement… Tu me suis ? »

« Et… Je vais quand même pas lui sauter dessus ! » hurla-t-elle.

« Non, mais tu lui parleras… Enfin, faut pas que je te fasse un dessin ! »

« Le draguer… ? J’oserais jamais ! Surtout pas comme toi tu dragues ! »

« Non, pas à ce point, mais bon… Discuter… Fais comme tu le sens ! Le principal, c’est que vous serez seulement tous les deux ! Et puis zut, tu te fâche sur moi, tout le temps, écoute moi pour une fois ! » Ils se regardèrent en fronçant les sourcils. Puis ils sourirent à leur réaction respective. Non, ils n’auraient vraiment pas fait un bon couple.

« D’accord… ! Merci ! » Il hocha la tête. « Et tu trouveras quoi comme empêchement ? »

« Humm… Je sais pas encore, j’ai plusieurs options, mais… Je crois que je vais prendre "Emmener Bra au parc d’attraction". »

« Cool ! Je vais au parc d’attraction en plus d’aller à la piscine ! » se réjouis la petite en ouvrant la porte. « Merci Trunks, t’es le plus gentil de tous les grands frères du monde ! » et elle quitta la chambre. Trunks était médusé, si au moins il avait fait attention, il aurait pu sentir sa présence.

« Non… » se lamenta le grand frère sous les rires de son amie. Il sortit de sa chambre et tomba sur sa mère

« C’est très gentil d’emmener ta sœur s’amuser ! » dit-elle, ironique, le sourire aux lèvres. Il était donc coincé, son père serait certainement « du même avis » … Il retourna dans sa chambre, les dents serrées.

« Bon, reprenons ce devoir… »

Mady n’osa pas éclater de rire, bien qu’elle avait dur de se retenir.
---

Voilà, toute critique et encouragement sont toujours les bienvenus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A.G.P. : Erabu   

Revenir en haut Aller en bas
 
A.G.P. : Erabu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Universe :: Espace culture :: Fan-fics-
Sauter vers: